La marche martiale — le pas à pas de la marche à suivre

https://sochokun.com/wp-content/uploads/2018/12/marche-martiale-300x300.png

Ceux qui s’intéressent aux points vitaux connaissent bien le Yong Quan (湧泉) , la « Source Jaillissante »  également appelé « porte terrestre ».

Il se situe sous le pied, en avant du centre, vers le premier tiers de la plante de pied, là où la flexion des orteils forme un creux.

Mais combien d’entre eux savent ouvrir cette « porte » par la pratique du Qi Gong ou du Taichi Chuan ?

Je me le demande.

En effet, elle est la clé de la canalisation de la force jing (勁) et du Qi.

Toutefois, ce n’est pas en imaginant, en inspirant, et en montant les bras jusqu’au-dessus de la tête que l’énergie de la Terre est tout d’un coup captée par les pieds (source jaillissante) et que tout le corps est alimenté et enraciné…

Il faut une méthodologie concrète pour établir la liaison avec le sol en y puisant de l’énergie au travers de cette source jaillissante.

C’est la synthèse de ce travail qui est présentée ici : la marche martiale.

Suivre pas-à-pas cette « démarche » vous permettra de découvrir une étroite corrélation entre le Qi et les gestes et postures corporelles.

Cette marche est basée sur les mouvements de huit, puisqu’il s’agit d’une canalisation de force « Jin (勁) ».

Et pour cause. La définition de cette dernière est d’autant plus éloquente : « la force qui se meut en spiral »

Les bénéfices de cette marche martiale sont nombreux :

– alimenter le corps en énergie et éliminer la force en même temps
– atteindre la célérité dans les mouvements sans précipitation
– garder le corps enraciné, mais pas fixé (plombé)
– approcher son adversaire sans fausse route, sans qu’il s’en aperçoive

Et enfin, comprendre le mécanisme caché derrière les déplacements linéaires du Xingyi Quan et circulaires du Bagua Quan.

Suivre ce cours
Votre progression

Niveau atteint : 0 sur 2