Ce que nous indiquent les 3 postures de base en arts martiaux

https://sochokun.com/wp-content/uploads/2018/12/postures-de-base-300x300.png

En arts martiaux traditionnels, il n’y a que 3 postures de base au sens global.

Quel qu’en soit le style, tant qu’il s’agit du wushu, budo, bujutsu ou leurs équivalents, il n’y a que trois postures de base.

Autrement dit, toutes les postures imaginables et réalisables peuvent être étudiées, corroborées, puis classées dans l’une de ces trois catégories.

Or, les arts martiaux traditionnels furent codifiés et mis au point avec des techniques et des codes spécifiques pour des gens normaux, pas forcément costauds, ni éternellement jeunes. Ils sont par conséquent censés être soumis aux lois de la nature.

L’apprentissage d’un art martial interne commence par des postures statiques d’enracinement telles que le Zhan Zhuang (站桩) et le Hun Yuan Zhuang (混元椿) qui évoluent progressivement vers des mouvements dynamiques.

Le but de ce travail statique est de comprendre les lois de la nature, puis, grâce aux enchaînements (forme, taolu, kata, etc.) divers, de transmettre leur essence dans tous les gestes de la vie quotidienne et, si besoin, du combat.

Toutes les postures présentées dans un enchaînement traditionnel se réfèrent donc bien évidemment à un paradigme structurel de ces postures de base.

Voici, comment les décrypter.


Suivre ce cours
Votre progression

Niveau atteint : 0 sur 1