Achetez cet article maintenant et gagnez 369 Poings Internes !

Comment imbriquer les éléments du passé à l’instant présent pour qu’ils soient les garants de l’avenir ?

Comme le disent la plupart des enseignants, le Qi Gong possède de nombreux bienfaits : libérer la respiration, apaiser le mental et ouvrir le cœur et les canaux d’énergie, unifier corps-esprit, s’inviter au lâcher-prise, renouer avec le calme, cheminer vers soi, marquer une pause…, et la liste est loin d’être exhaustive.

Beaucoup de gens s’initient chaque année à cette merveilleuse discipline et je m’en réjouis.

J’avoue cependant que je me sens assez frustré de voir que les formations proposées des uns ne vont pas plus loin que les attentes des autres.

Le Qi Gong, n’est-ce pas apprendre à utiliser son énergie également pour le travail ?

Il ne suffit pas de révéler son potentiel énergétique, mais il faut savoir le mettre en pratique systématiquement, en dehors d’une pause zen bien sûr, dans chacun de ses faits et gestes.

Pour des les tâches encore plus difficiles, voire hostiles comme dans le cadre d’arts martiaux, il faut y procéder encore plus méthodiquement.

En Taiji Quan (Taichi Chuan), Aikïdo…, par exemple.

Ce sont d’excellentes méthodes à la base qui permettent de réduire l’effort humain au minimum au profit de l’autonomie de l’énergie, du corps et de la Nature.

Pour y arriver, il faut apprendre à mettre en pratique sa conscience corporelle, cultiver son énergie, la mobiliser pour se battre, tout en restant ici et maintenant, sans utiliser la force barbare.

On est amené à travailler tantôt sur le savoir-être, tantôt sur le savoir-faire.

Or, on trouve ici et là, beaucoup de conseils bateaux se polarisant soit sur l’un, soit sur l’autre, qui finissent, hélas, immanquablement par vous laisser abandonné sur l’autoroute de l’échec.

Comment assurer le passage du savoir-être au savoir-faire dans des pratiques corporelles énergétiques de toucher et de combat ?

Pour répondre à cette question, il faut tenir compte du principe suivant :

Le savoir-faire n’est qu’une succession du savoir-être, tout comme la vie, du moment présent.

Mais dit ainsi, ça sonne développement personnel à deux balles.

Alors concrètement, que peut-on faire pour exprimer cet état de fait PHYSIQUEMENT ?

La clé est de maitriser le décalage dans le temps au niveau de la mise en œuvre de procédures relevant du savoir-être et du savoir-faire : La pensée nous transporte dans l’avenir, le corps vit dans l’instant présent et les techniques sont les éléments du passé.

Comment imbriquer les éléments du passé (techniques) à l’instant présent pour qu’ils soient les garants de l’avenir ?

Dans cette série de vidéos, je vous explique le pourquoi du comment du processus en mettant en exergue l’essentiel que j’ai retenu et minutieusement identifié.

L’essentiel est simple, visible par tout le monde, mais échappe au regard étroit et linéaire. Pour le voir, il faut à la fois un œil averti et la certaine fraîcheur d’esprit d’un novice.

L’essentiel est toujours là, il n’est rien d’autre que ce que l’on néglige. C’est un peu comme les cils devant les yeux, on les voit tous les jours, mais on n’y fait pas attention.

Vous verrez que les principes dévoilés ici sont toujours aussi simples. Mais, tout comme pour d’autres astuces ou secrets, il vous faudrait des années peut-être des vies pour les découvrir tout seul.

Ces vidéo, quoique loin de parachever les mystères des arts martiaux traditionnels, raccordent les fils conducteurs ténus qui font défaut dans un enseignement moderne occidentalisé.

Pour ceux qui ne sont pas habitués à l’univers des secrets le prix peut paraître élevé à première vue. Mais définitivement, pour moi, c’est presque donné.

L’investissement vaut vraiment le coup si vous recherchez une formation à forte valeur ajoutée pour votre carrière professionnelle.

L’essentiel est simple, car il n’est rien d’autre que ce que l’on néglige.

Technicité: (3,0 / 5)
Difficulté: (3,5 / 5)
Confidentialité: (5,0 / 5)
Professionnalité: (5,0 / 5)

Voulez-vous en apprendre plus sur ce sujet ?
Accédez au contenu payant en cliquant sur le bouton suivant.


[ Comment assurer le passage du savoir-être en savoir-faire] 

1. Le flux d’énergie et le seuil de basculement [10 min]

  • Cet exercice vous prépare et construit en vous de nouvelles sensations cognitives.

2. Sustentation [35 min]

  • Explications et exercices pratiques pour avoir une réelle sensation de sustentation
  • Le 8 et les points de non retour
  • Qi Gong du “Ciel, Terre et homme”
  • Autonomie du corps et de la nature
  • Ici & maintenant -> l’avenir proche -> l’avenir

3. Respect du corps et de son autonomie [14 min]

  • Ne pas prendre le sujet à la légère et le traiter avec respect
  • Solliciter une autonomie spontanée du corps
  • Constance au niveau de la sensation

4. Aspiration, tentative, bien-être & temps [20 min]

  • Le lien entre le corps et la pensée et son rapport avec le temps
  • Aspiration et tentative (quête)
  • Sentiment de satisfaction et d’accomplissement
  • Ne pas tomber dans le piège d’utiliser son intention d’asservir autrui
  • La futilité de la force de la pensée

Vous décidez de creuser plus loin ? Appuyez sur le bouton ci-dessous.

Ce contenu est réservé aux acheteurs de Comment assurer le passage du savoir-être au savoir-faire ?.





Après le savoir-être, le savoir-faire. Avec la vidéo “Le secret de la manœuvre au contact“,  réécrivez tout le schéma de la communication.





Les clients ayant acheté Comment assurer le passage du savoir-être au savoir-faire ? ont également acheté :

Commentaires

commentaires