(0)
11 mois avant Comment!

Aujourd’hui, personne ne se promène dans la rue avec des armes encombrantes.

D’ailleurs, c’est interdit.

Mais pourquoi encore aujourd’hui, on travaille avec les armes : bâton, épée, lance, sabre, etc. ?

Quelle est la finalité du travail avec les armes ?

Elle ne réside pas dans la capacité de s’en servir en combat, mais de s’en passer.

On peut, bien entendu, apprendre à s’en servir.

Mais ce n’est pas la finalité.

La finalité, encore une fois, est de pouvoir les déposer.

A mains nues, ce sont les bras et les jambes qui sont vos armes principales. Il faut savoir les tenir correctement.

Regardons encore une fois le processus d’apprentissage des arts martiaux traditionnels : on commence toujours par des postures statiques, les pieds fixes.

Puis petit à petit on progresse dans des mouvements plus complexes et variés.

Selon les mouvements, les bras et les jambes deviennent lourds et difficiles à manier.

Répéter les mouvements jusqu’à ce que l’on ne ressente plus leurs poids en développant ses muscles, c’est anesthésier voire atrophier ses sens. C’est donc réservé aux gros bœufs sportifs.

Les arts martiaux, à la base, consistent à aiguiser ses sens au point de détecter un moindre changement, à gérer chaque chose à sa place et à sa propre cadence. Les formes et les postures d’arbre sont faits pour réaliser cela.

Se concentrer sur la structure corporelle nous oblige à diminuer l’utilisation de la force barbare musculaire limitée dans notre enveloppe corporelle.

Au fur et à mesure que l’on modifie l’utilisation de son corps, la force barbare qui anesthésiait ses sens sera remplacée par la force jing interne éveillée.

Inutile de répéter que cela n’a rien à voir avec la spiritualité, ni l’éveil interne agrémenté de lotus que certains éprouvent subitement au bout de 3 ou 4 ans de pratique seulement.

Il faut une méthodologie rigoureuse et solide.

Les armes sont des supports pour forger la structure corporelle.

Si les pratiquants n’arrivent pas à manier leurs propres armes naturelles, à quoi leur servira-t-il de travailler avec les armes en sus ?

La force interne ne monte pas comme l’eau dans la cafetière…

 

[ Extrait de cours de Taiji Quan mercredi midi ] (Durée : 14:03)

Vous faites un peu de forme, un peu d’armes, un peu de Qi gong, un peu de poussée de mains, un peu de citation « Lao Tseu » que vous avez picoré ici ou là.

C’est comme bâtir une maison sans fondation en faisant une pincée de maçonnerie, d’électricité et de charpente. Ca ne peut pas marcher…

Dans cette vidéo, sont traités les sujets suivants :

  • Centre de gravité et arme
  • Structure corporelle martiale
  • Enlever la force barbare
  • Chansi jing & chousi jing
  • axe
  • etc.

En savoir plus sur le centre de gravité, voir Pack Centre de gravité

Commentaires

commentaires

Categorised in:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

*

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Wordpress Business Plugin